Taux historiquement bas : le moment pour se lancer ?

L’année 2014 enregistre une baisse du taux moyen de crédit immobilier qui bat tous les records. Ce contexte plutôt inhabituel est-il une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs ? Est-ce une période propice pour racheter son crédit ? LG Courtage répond à vos interrogations.

Des taux comparables à ceux des années 1940

Selon une étude récente de l’Observatoire Crédit Logement, la France n’a pas connu de taux d’emprunt immobilier aussi intéressants depuis 1940. En juillet 2014, les taux se stabilisent à une moyenne de 2,70% alors qu’ils s’élevaient à 4% en 2012. Cette baisse est d’autant plus exceptionnelle qu’elle concerne l’ensemble des secteurs : logements anciens comme neufs. Une bonne nouvelle pour les futurs acheteurs ? Si les taux bas ne sont sans doute pas suffisants pour relancer le marché, ils offrent un avantage de taille pour un certain profil d’acheteur : « le marché actuel est d’abord profitable aux secondo-accédants » souligne Laurent Graffin, directeur de LG Courtage.

Futurs acheteurs : comment profiter de cette baisse ?

Pour profiter de cette baisse, il est nécessaire de rassembler un grand nombre de conditions. En effet, il faut convaincre le banquier de votre solvabilité. Si vous le pouvez, commencez par présenter un apport de 20 à 30% de la valeur du bien. Le fait de financer vous-même les droits de mutation est également un atout. De plus, la majorité des banques exigent une situation professionnelle stable : un CDI est préférable à un CDD. Enfin, sachez que vous devez être capable d’emprunter sur le long terme (15 ans minimum). Vous l’aurez compris : pour vous aider à décrocher un taux à hauteur de 2,70%, mieux vaut vous faire épauler par un courtier immobilier.

Le moment de renégocier son crédit

Ce contexte de « taux d’intérêt plancher » est idéal pour renégocier son taux de crédit immobilier. Attention cependant à vérifier que l’écart entre votre taux de crédit et les taux actuels est suffisant : la renégociation peut s’envisager à partir d’un écart de 0,70%. Pour savoir à quel point cette démarche vous sera avantageuse, il vous suffit de consulter le site de la Banque de France et de regarder le taux moyen de la période à laquelle vous avez emprunté. Ainsi, les ménages ayant souscrit un emprunt au premier trimestre 2009 ou au deuxième trimestre 2012 seront particulièrement avantagés car les taux de l’époque étaient élevés. Pour vous aider à trouver la meilleure offre de renégociation, l’expertise d’un courtier reste néanmoins la solution la plus efficace.

Vous souhaitez profitez de ce contexte propice pour contracter un emprunt ou renégocier votre crédit ? Profitez de l’expertise LG courtage et contactez-nous !