2016 ou la reprise de l’immobilier

Déjà observée au second semestre 2015, la tendance à la reprise du marché de l’immobilier semble se confirmer et même s’accentuer en 2016. En effet, le site meilleurtaux.com a enregistré une hausse de 40% des demandes d’acquisition en mai par rapport au même mois l’année passée (soit environ 800 000 transactions en 2015 contre seulement 675 000 en 2014) et les perspectives pour 2016 sont encourageantes.

Si cette reprise du marché immobilier se confirme dans le neuf comme dans l’ancien, elle est notamment portée par la hausse des demandes issues des primo-accédant, puisqu’ils représentent les 3/4 des demandes d’accession à la propriété.

L’alchimie des facteurs favorables au marché de l’immobilier

Le marché de l’immobilier bénéficie depuis quelques mois de la réunion de plusieurs facteurs positifs lui redonnant quelques couleurs. Ainsi, la reprise s’explique par un contexte favorable et même incitatif pour les acheteurs, avec notamment l’entrée en vigueur de récentes mesures :

  • Les nouvelles dispositions du Prêt à Taux Zéro (PTZ) qui ont élargi et étendu les conditions d’attribution.
  • Des taux de crédits immobiliers historiquement bas, découlant de la baisse des taux directeurs de la Banque Centrale Européenne en mars dernier.
  • Enfin une politique volontariste des professionnels des secteurs bancaires et immobiliers.

Ces trois facteurs ont nettement favorisé l’accession à la propriété, en particulier pour les primo-accédant évoqué précédemment. A cela s’ajoute également une stabilité des prix qui confèrent aux acheteurs une certaine confiance dans les marchés immobiliers. En effet, après plusieurs années de baisse, l’investissement immobilier paraît aujourd’hui bien moins risqué.

Est-ce le moment d’investir dans l’immobilier ?

Propice à la négociation ou la renégociation des prêts immobiliers et à l’acquisition immobilière, cette période rime également avec une charge de travail plus élevée pour les banquiers et les courtiers en crédits immobiliers. Les délais de traitement des demandes peuvent par conséquent s’avérer plus long qu’à l’accoutumée. Il est donc important de prendre cela en compte.

Si tout acheteur doit se montrer réfléchi, prudent et exigent, les principaux indicateurs sont au vert et la période actuelle propice à l’investissement immobilier. Reste donc à voir si cette tendance à la reprise de l’immobilier se poursuivra tout au long de l’année 2016 et au-delà.